Crisis Core : Final Fantasy VII

Final Fantasy, c’est un peu la mine d’or de Square (un peu???). Et bien qu’au fil du temps, à l’exception d’un Final Fantasy X 2 d’un goût et d’un intérêt discutables, les différents épisodes n’aient jamais eu grand chose à voir les uns avec les autres, cela n’empêche pas les fans de réclamer une suite à chaque fois qu’un épisode les marque un peu plus que les autres… Et c’est justement le cas de Final Fantasy VII. Le monde entier ou presque en attend une suite, un spin off, une préquel ou un remake depuis grosso modo la sortie de Final Fantasy VIII.

C’est ainsi que débarqua Crisis Core : Final Fantasy VII sur PSP.

Final Fantasy VII

Alors soyons clair dès le départ, ici, on est en présence d’un titre 100% fan-service.

Donc si on a pas aimé ou accroché à Final Fantasy VII, on risque de ne pas accrocher non plus à ce jeu…

On est donc ici devant une préquel comme on dit, et donc l’histoire que l’on vivra dans ce Crisis Core se passe AVANT les événements relatés dans Final Fantasy VII il y a 10 ans.

on suit les aventures d’un jeune membre du groupe SOLDIER, Zack, dont le rêve est de devenir un héros [et qui] sera le spectateur privilégié de la descente vers la folie […] de […] Sephiroth […] le mega boss de Final Fantasy VII.

Visuellement, le titre est une franche réussite et doit être rien de moins qu’un des plus beaux jeux de la PSP.

visuellement proche du superbe pour de la PSP, et […] bourré de cinématiques en images de synthèse qui éclatent méchamment la rétine

On retrouve l’univers de Final Fantasy VII tel qu’il était dans nos souvenirs, sans fausse note venant gâcher les retrouvailles.

Revoilà donc les machines de haute technologie qui semblent fonctionner à la vapeur, les épées géantes et les sorts de magie. Et revoilà surtout le système de matéria qu’on équipe sur ses armes […], sans oublier les célèbres invocations qui permettent de lancer des attaques qui dévastent tout l’écran dans un déluge d’effets visuels.

Et d’ailleurs, puisqu’on parle de note, la bande son n’est pas en reste.

On retrouve (avec bonheur) également certains thèmes musicaux et même des bruitages dans les menus […] qui rappellent très bons souvenirs.

la bande originale est tout à fait dans la veine de ce qu’il est coutume d’avoir dans un Final Fantasy. C’est dire sa qualité!

Mais le quasi sans faute de Crisis Core sur le trio histoire/graphisme/audio ne serait rien si la jouabilité – et par là, je pense surtout au système de combat – ne tenait pas la route! Et justement, le système de combat change du tout au tout par rapport à son prédécesseur (ou doit-on dire sa suite?)

Pour commencer, dans Crisis Core, plus de tour par tour! On bouge et on attaque en temps réel dans l’aire de combat, en tenant compte toutefois du temps que peut prendre la préparation de certaines attaques (magiques notamment). Sachant qu’un coup porté par un ennemi pendant la préparation d’une attaque l’annulera.

On peut attaquer avec son arme ou avec de la magie (les sorts disponibles dépendront des matéria équipées) et, sortie de l’attaque de base, cela consommera des Action Points ou des Magic Points (encadrés en vert sur l’image suivante) selon le type d’attaque.

Lancer une attaque se fait toujours avec la touche Croix. Cela lancera l’attaque sélectionnée (à l’aide des gâchettes (encadrés en bleu)). Triangle permet de son côté de se mettre en garde tandis qu’une pression sur Carré déclenchera une esquive.

Final Fantasy - battle 2

Enfin, on trouve le dernier élément du gameplay dans le coin supérieur gauche de l’écran (encadrés en rouge) : une sorte de machine à sous. 3 slots qui tourne en permanence pendant le combat. Sur chaque slot tournent à la fois une série de chiffres et des portraits de personnages.

Régulièrement, les slots s’arrêtent et selon le résultat, cela débloque des capacités spéciales.

par exemple, si on a un 7 placé en deuxième position, les commandes qu’on exécutera ne consommeront pas de MP.

Pour plus d’information sur les combinaisons de chiffres possibles et leurs effets, allez faire un tour ici.

si les slots latéraux s’arrêtent tous les deux sur le même personnage, on entre dans un mode spécial qui permet principalement trois choses : les levels up, les limites et les invocations.

On bascule alors en plein écran

Final Fantasy VII - slot

3 personnages identiques, et ce sera parti pour une limite. Ou une invocation si les personnages sont des invocations.

3 Tseung donneront lieu à un raid aérien, 3 je ne sais plus qui occasionneront une furie à l’épée… […]

3 Ifrit permettra de lancer l’invocation de l’animal en question

Final Fantasy VII - limit

Les chiffres associés aux images impacteront la force de l’attaque ainsi lancée (plus c’est gros, plus ça fait bobo).

Ce sera la seule façon de lancer des limites ou des invocations…

Et c’est là que se trouve mon premier regret : on ne lance pas d’invocation (ni de limite) selon sa volonté, mais si on a de la chance…

Enfin, dernière chose à savoir : la combinaison de chiffres que vous obtiendrez vous donnera droit à des « bonus » indispensables : les level up! Pour les materia et pour votre personnage!

obtenir 2 fois le chiffre 1 (11x, x11 ou 1×1) fait monter d’un niveau la matéria équipée dans le slot 1.

777 => +1 level pour ZackFinal Fantasy VII - slot

Pour connaître les effets des différentes combinaisons, c’est par là que ça se passe.

le level up – celui du personnage ou celui des matérias – se fait de façon aléatoire

En gros, si vous êtes un gros poissard, vous pouvez enchainer 10 000 combats et ne pas monter de niveau!

attention, le système n’est pas mauvais, ni même chiant. Il est différent.

c’est le level up aléatoire […] rend le jeu moins addictif qu’il ne pourrait l’être

Dommage…

Crisis Core n’est donc pas le jeu ultime basé sur Final Fantasy VII, mais quoiqu’il en soit, le jeu est vraiment bon.

l’histoire est assez prenante et les missions annexes disponibles aux points de sauvegarde assurent l’essentiel pour passer un (très) bon moment avec ce Crisis Core.

le résultat est plus qu’honnête et même très satisfaisant, tout en prenant le risque d’être très différents de l’original dans la forme, ce qu’il faut souligner.

La durée de vie du titre est solide, mais une fois l’histoire terminée, la motivation pour continuer les missions annexes disparaît assez vite… Mais avant cela, il vous faudra passer une trentaine d’heures dans le monde Final Fantasy VII au côté de Sephiroth, le tout ponctué de superbes séquences cinématiques.

ce Crisis Core est un très bon jeu PSP, et qui en plus joue à fond le fan service. Ce serait […] dommage de passer à côté.

A lire ici (et un peu ).

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans impressions, jeux vidéo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s